Rechercher
  • Sophie

Lexique

Avec les enfants j’ai vraiment changé de vie, de rêves... et même vocabulaire! « Vacances » ne désigne plus une période de découverte, de repos et d’absence de travail. C’est une intense semaine au rythme de 2 dictateurs exigeants et très sportifs. Aujourd’hui je me repose quand je travaille, entre 2 phases de vacances. «  Voyage » ne désigne plus un endroit loin, avec un gros décalage horaire et des maladies contre lesquelles on ne peut pas se vacciner... à la place on regarde les destinations à moins de 4 heures de voiture et équipées de chaises hautes et de lits à barreaux. Un baby club ? Encore mieux! Je m’apprête à avoir une connaissance approfondie de la Normandie, de la Picardie et des Pays de la Loire. Je vous ferai partager mes découvertes, promis. Autre nouveauté : je me suis inscrite sur des applis de rencontres. Oui, oui, sur mon téléphone. Pour trouver la (grande) personne la plus importante de ma vie, celle qui va quasiment s’installer chez moi, qui va aimer mes enfants presque comme les siens, la personne qui va partager mes peurs... Ma nounou, bien sûr ! Parce que trouver la personne qui réunit toutes les qualités indispensables pour s’occuper de nos magnifiques bébés, c’est la course d’orientation de Koh Lanta. Croyez-en quelqu’un qui n’a pas trouvé le père de ses enfants, il n’y a rien de plus difficile que de choisir celle qui sera en charge de la sécurité physique et affective de mes garçons.

Grosse différence aussi sur le vocabulaire que j’emploie. Je ne dis plus jamais que je suis fatiguée. Et j’ai envie de corriger sèchement tous ceux qui emploient ce champ lexical... « Quand tu dis que tu es épuisé: tu veux dire que tu as un peu sommeil? Tu t’es levé un peu tôt un matin ? Dur. ». Les mots fatigué / épuisé / crevé / éreinté / ... sont réservés à ceux qui enchaînent les mois de nuits pauvres en sommeil. C’est un manque de respect pour tous ces héros du quotidien, et je pèse mes mots, ceux qui ne dorment pas et qui vont travailler, parler aux gens, faire semblant d’avoir une vie normale. Pour eux, même si la lumière est au bout du tunnel, le tunnel est long. Et quand les enfants dorment enfin, ces parents-là vont continuer à se réveiller à 4heures du matin, ainsi qu’à chaque fois qu’un des bébés gazouille, se cogne à un barreau, fait un cauchemar, joue avec le zip de sa gigoteuse... Une de mes amies m’a dit un jour qu’elle se réveille quand un de ses enfants fait un prout. A l’époque, je me suis dit qu’elle exagérait, surtout qu’elle vit dans une grande maison. Mais aujourd’hui je sais qu’elle dit vrai. Bref: je n’utilise plus le mot « fatiguée » à la légère.


Une virée shopping de ma vie 2.0

J’ai changé mes wishlists : terminé les sacs à main, chaussures et autres accessoires ... et je demande une cocotte minute & une yaourtière. Et même si j’ai compris que le SUV c’est juste une technique marketing pour remettre à la mode les affreux breaks de nos parents, je succombe. Quand bien même c’est ultra polluant et très vilain. Et surtout, avec l’option qui permet d’ouvrir le coffre d’un geste du pied : j’ai souvent les mains prises par un bébé, un paquet de couches, un pack de lait...

Avant, quand j'entrais dans une boutique de chaussures, les vendeuses flairaient l'acheteuse compulsive et se jetaient sur moi. Maintenant ce sont les pharmaciens qui me regardent avec des dollars dans les yeux quand je rentre avec ma poussette double.

Et les vendeuses de fringues me regardent avec des yeux pleins de dédain.


Des aspects mineurs de mon changement de vie, en fait...


  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon