Rechercher
  • Sophie

Le jardin d’acclimatation - Acte 2

Après l’expédition Jardin d’acclimatation qui s’était soldée en échec (1h20 de voiture, 10 minutes de poussette et retour à la maison), on pourrait imaginer que mes parents ont renoncé à emmener les enfants, en voiture, au jardin d’acclimatation.

Mais pas du tout.

Le soir même, ma mère dit : « La prochaine fois il faut y aller le matin. »

Nous voilà donc le dimanche suivant, en voiture, en direction du Bois de Boulogne. J’ai préparé notre carrosse : siège bébé lavé et réinstallé, GPS programmé... Cette fois-ci je suis venue avec la troupe.

Nous visons l’ouverture, 10h, mais comme nous sommes d’incorrigibles inquiets, on arrive avec 20 minutes d’avance. En une semaine, la météo s’est radicalement transformée. Il pleut des cordes et il fait un froid polaire.

Du coup : aucun soucis pour se garer. On sort la poussette, les enfants, les combis de pluie, la protection de pluie... ça y est ! On est prêts.

Bon bah maintenant on attend. A l’ouverture on entre dans le jardin, et c’est vrai que c’est beau. Mais avec le temps, la majorité des attractions est fermée. Qu’a cela ne tienne, on va aller voir la mini-ferme, la volière ...





Mais en fait, quand il fait froid et humide, les animaux restent à l’abri. Pas la famille N. Mais les autres sont planqués.

Après 1h à tourner presque en rond, on a trouvé une sorte de square où les garçons ont fait du toboggan, de la balançoire, ... un peu comme dans le parc à côté de la maison.

A 11h30, j’ai suggéré qu’on rentre à la maison pour le déjeuner et la sieste, la proposition a été acceptée.

Conclusion de l’expédition: « T’as vu, on n’a pas eu de soucis pour se garer! Et on a eu de la chance: il n’y avait pas trop de monde! ». Vrai: il n’y avait que nous, en plus du staff du Jardin.

  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon