Rechercher
  • Sophie

La lavandière

Mis à jour : févr. 6

Petit conseil pratique : si on vous apprend que vous allez être parent de jumeaux, faites le point sur votre équipement de buanderie.

Je dis souvent que mes enfants mangent très salement. Mais en réalité, ils font tout très salement. Ils jouent très salement: après un tour au square, il faut les changer. Pareil après le déjeuner. Et si on retourne au square, on a sali 3 tenues dans la journée, sans compter le pyjama.





Du coup j’aime fort mon lave linge et mon sèche linge. J’aime le programme rapide qui sauve ma nuit les soirs où 3 gigoteuses ont été les victimes de la gastro de la crèche. J’adore le programme duvet qui me permet de laver les doudounes entre le dimanche soir et le lundi matin pour arriver à peu près propres à la crèche.


Mais c’est une relation donnant-donnant : je suis gentille avec mes machines. Je leur parle. Je les dorlote. Je les entretiens. Je nettoie le joint du hublot, je passe le tiroir à lessive au lave-vaisselle, je vide le filtre à impuretés, je leur fais un cycle de lavage tous les 2 mois... et elles sont sympas aussi avec moi. Par exemple, elles ont cessé de crier (= biper) quand elles ont accompli leur tâche, ce qui réveillait les garçons.


D’ailleurs, peut-être que je ne suis pas la seule qui ignorait qu’il est possible de baisser voire de supprimer le bip de fin de programme. Et oui. Sur la plupart des modèles il y a un passage du mode d’emploi qui explique comment faire avec une combinaison digne d’un coffre fort où on tourne des mollettes, on appuie sur des touches, on récite une formule magique et on peut réduire au silence les machines. Comme Ursula, la sorcière de la petite sirène (version Disney).


Avant d’avoir des enfants, j’aimais bien faire ma lessive. Ce que j’aimais le plus dans les maisons, ce sont les belles buanderies. Je trouvais qu’il y avait quelque chose de poétique à traiter ses habits avec douceur, les détacher soigneusement avec un melange de vinaigre, de bicarbonate... je me voyais comme un Panoramix des temps modernes.

Après quelques gastros, je ne vois plus bien la poésie. Mais je garde beaucoup de tendresse pour mes machines.

  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon