Rechercher
  • Sophie

L'amour du risque

Quand on attend des jumeaux, on n’a pas le temps de réaliser qu’on va avoir 2 bébés que tout le monde parle de risques, de complications, d'aléas.



Dans mon cas, dans un même rendez-vous, un médecin m'a dit que ma grossesse était tardive, à risques & précieuse. Traduisez par "tu es vieille, ça va être compliqué et t'as eu besoin d'aide". Pas faux mais pas agréable. Immédiatement après il m’a décrit le risque qu’un des bébés arrête de se développer.. Risque de fausse couche. Risque de prématurité voire de grande prématurité. Risque de césarienne en urgence... et encore: j’avais la version la « moins risquée » des grossesses gémellaires*, d’autres ont un risque de syndrome transfuseur-transfusé...

J’en oublie sûrement.

Dans mon cas, on m’a prédit 3 risques en particulier.


Le pied d'Achille


A l’échographie des 5 mois, le médecin (un autre) m’a annoncé qu’un des bébés avait un pied-bot. On me présente un professeur ès orthopédie qui, écho 3 D à l’appui, me confirme le diagnostic. Ça se corrige dans les premiers mois, sans conséquences paraît-il... avec un protocole assez lourd que l’on me décrit.

Avant toute chose, j’ai culpabilisé : ça doit être parce que j’ai dormi sur le ventre, ou que j’ai mangé du saumon pas assez cuit... Je n’ai même pas osé demander si on pouvait profiter de l’écho 3 D pour voir mes bébés, leurs visages... alors que j’en mourrais d’envie.

Conséquence immédiate : je décide des prénoms. Achille, tout en haut de ma shortlist, me semble tout à coup de mauvais goût. Et je me lance dans des achats massifs de pyjamas sans pieds, compatibles avec les attelles qui seront posées.



Des petits pieds parfaits...


Avant l'heure c'est pas l'heure


A chaque nouveau rendez-vous médical on m’expliquait les conséquences si j’accouchais bientôt. Avec comme conclusion « Ça serait bien de tenir jusqu’à XX semaines ». Quelle remarque idiote: je ne voyais pas bien comment retarder les choses si elles démarraient. « Tenir??? ». Je me reposais. J’avais choisi une maternité de niveau 3 avec un service réputé de neonat. Mais que faire à mon niveau pour « tenir »?

J’ai « tenu » jusqu’à 34 semaines / 7 mois.


Une petite dernière pour la route, avant de quitter l'hôpital


Mes bébés ont donc fait 3 semaines de neonat. Le jour de la sortie, la pédiatre de garde me tend les carnets de santé des garçons, et 3 ordonnances. Une par bébé pour faire une échographie des hanches, ok, c’est standard pour les personnes ayant une hérédité bretonne. Ok. Et une ordonnance pour l’un des garçons pour une échographie transfontanelle. « Pourquoi?

- On en a fait à 3 reprises et il y a une image qu’on ne comprend pas.

- Au niveau des os du crâne ?

- Non, au niveau du cerveau. »

Grosse bombe. Personne ne m’avait rien dit de cet examen (qui a dû être fait au moment où j'allais déjeuner) ou de ses résultats, alors que j’étais présente du biberon de 6h au biberon de 21h.

Et je devais attendre 1 mois pour l’échographie (pour qu’elle soit « parlante »). 1 mois d’angoisse à scruter mon bébé. Il dort plus que son frère, et si... il interagit peu: est-ce que ça veut dire que...



Bilan des risques :

Mes 2 bébés ont des pieds parfaits, un cerveau très vif et aucune séquelle de leur arrivée un peu en avance.

Je risque de ne plus croire les diagnostics alarmistes.



*chaque bébé avait "sa" poche et "son" placenta.

  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon