Rechercher

5 choses que j’ai apprises sur mes enfants depuis le début du confinement

Je ne vais pas vous faire pleurer sur notre confinement : on s’est réfugiés à la campagne, avec un extérieur et mes parents m’aident. Franchement je suis une privilégiée.

Alors j’en profite pour observer mes garçons, et je réalise plein de choses à leur sujet.

1.Ils ne se laissent pas avoir pas mes coups de bluff

Je vous décris la scène : nous sommes en balade. Arrive l’heure de déjeuner, on lève le camp. T. ne veut pas rentrer. J’explique « il est l’heure de rentrer ». Je décris les prochaines étapes « nous allons déjeuner ». Bon ben là je me laisse aller à un « Tant pis, maman va partir avec P. sans toi. ». Pas très « éducation bienveillante », j’en conviens. Mais surtout, inefficace. Réponse de l’intéressé « Au revoir Maman. Au revoir P. ».


2. Ils ont une vue et une ouïe plus que parfaites

Après quelques jours à la campagne ils s’arrêtent pour observer la plus minuscule fourmi et répondent à tous les oiseaux qui chantent à 2 km à la ronde. Et si je marche sur la pointe des pieds en passant devant la porte, une petite voix demande « maman est là? »


3. Ils se moquent de moi quand je ne suis pas là

La maison dans laquelle nous sommes réfugiés pendant le confinement est grande, j’utilise donc un baby phone pendant la sieste et quand ils sont couchés. Et je me marre. Ils discutent, et surtout ils se marrent. Hier soir ils éclataient de rire en répétant une phrase dans laquelle je reconnaissais les mots Maman et manteau. Bref : ils se moquent de moi et j’adore.


4. Ils ont de l’humour

Depuis le début du confinement, l’un des deux se plaît à faire des farces. Il arrive avec les bras tendus, la bouche prête à faire un bisou, mais à la toute dernière minute, fait demi tour en rigolant. Entre eux aussi : ils font mine de donner un biscuit / une fraise à l’autre qui ouvre la bouche ... et à la dernière seconde il le mange en rigolant.


5. Ils sont très très têtus

Ils veulent tout faire tous seuls. Quand c’est pour s’habiller c’est mignon. Pour se nourrir c’est très salissant mais je le comprends. Il y a d’autres choses sont plus compliquées. Par exemple : ils se mettent dans des paniers et veulent se porter via l’anse. En étant dans le panier. Et ils s’énervent de ne pas y arriver. Même chose pour les chaises. Ils veulent monter dessus seuls. Ok. Mais impossible de leur faire comprendre qu’il faut écarter la chaise de la table AVANT de grimper.




Parfois c’est avec eux. D’autres fois c’est un peu à leurs dépens, mais je rigole bien.

  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon